ayurveda france, association des professionnels de l'ayurveda en france
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER MENSUELLE !
Consultez nos newsletters
Accueil > Qu’est-ce que l’ayurveda > Chroniques > Accueillir l’été, la canicule et autres perturbations avec l’ayurveda

Accueillir l’été, la canicule et autres perturbations avec l’ayurveda


« L’AYURVEDA c’est rien qu’du gros bon sens » dit une de mes amies québecquoises… et oui, elle a tout à fait raison, c’est bien ça !
Et que dit le bon sens quand il fait chaud ? « Mets toi au frais ! » C’est pas plus compliqué que cela … C’est le message, simple et efficace, de l’Ayurveda. En Ayurveda on dit que « le même augmente le même » et « l’opposé apaise le même »… donc quand il fait chaud , on rafraichit… et on évite ou on diminue tout ce qui est échauffant, que ce soit dans le mode de vie ou dans l’alimentation.

Par exemple :
- * Alcool, sucre, sel, viande rouge, piment, poivre et épices fortes, moutarde, vinaigre, charcuteries, nourritures fermentées – fromages secs ou affinés – etc… tout cela échauffe les sangs et le corps. Fruits frais, légumes verts, céréales et laitages - bio de qualité - l’apaisent..

- * Trop de travail, de stress, échauffe. A l’excès, du reste c’est le « burn out » . Le repos rafraichit.

- * Trop de colère et de critique échauffe le mental.

L’Ayurveda préconise donc de diminuer autant que possible les ingrédients ci dessus quand ça chauffe !

A chacun de trouver une ou deux pistes concrètes qui lui feront du bien.

- soit pour enlever / éviter des sources de chaleur

- soit pour ajouter/ privilégier des sources de fraicheur

Mais pour cela, il faut choisir d’écouter vraiment nos nécessités intérieures et si besoin changer notre programme ! Pouvons nous nous donner l’autorisation de nous chouchouter, de faire ce qui est le mieux pour nous ? Pouvons nous prendre le temps d’écouter notre sagesse, notre bon sens intérieur ? Pouvons nous suivre les conseils avisés qu’il nous prodigue ? Notre « médecin intérieur » nous propose toujours les meilleurs conseils.

J’observais mon chat pendant cette semaine de canicule. Il ne quittait les endroits les plus frais de la maison que pour sortir se mettre à l’ombre, au nord de la terrasse , sous le grand sureau, à même la terre bien humide et fraiche. Et il dormait plus qu’à l’accoutumée … Il a modifié sa routine habituelle pour se donner plus de confort, en s’adaptant au fur et à mesure aux conditions extérieures.

En regardant mon matou adoré, je me disais que ce n’est pas la canicule qui nous rend malade mais notre manque d’adaptation à celle-ci. La vie nous invite à cette adaptation permanente mais nous sommes souvent figés dans nos routines, nos contraintes, nos programmes. L’Ayurveda et le bon sens nous engagent à nous assouplir et à être plus malléable quant à nos modes de vie. Plus à l’écoute de ce que requièrent réellement nos situations intérieures et extérieures. Et nous pourrons faire face aux variations climatiques de manière beaucoup plus ajustée.

Dans la semaine de la canicule, j’étais censée assister à un spectacle de fin d’année le mercredi dans une salle polyvalente que je subodorai bondée et surchauffée, suivi d’un barbecue chez des copains le jeudi, et une fiesta le vendredi … j’étais également censée travailler, écrire cette chronique, faire de l’administratif, .. zero envie de tout ça dans cette atmosphère poisseuse !

Finalement, j’ai réussi à dépasser mon sentiment de culpabilité et j’ai tout zappé pour me réfugier climatiquement dans une vallée haut perchée de Savoie, le splendide vallon de Chavière au dessus de Pralognan la Vanoise … j’ai dormi au bord du torrent, j’ai marché très tôt chaque matin, je me suis baignée tant et plus, dans les eaux très froides et régénérantes des lacs et ruisseaux rencontrés, j’ai rafraichi ma tête en trempant mon chapeau dans l’eau des fontaines, j’ai siesté aux heures les plus chaudes, et surtout j’ai évité alcool, apéritifs, sucreries, fromages et autres nourritures échauffantes …c’était pas plus mal… j’ai déjà beaucoup de feu et pas besoin d’en rajouter !! Je sentais ma fatigue et j’ai pris beaucoup de repos … pour le corps, c’est quand même beaucoup de travail pour maintenir une température de 37,2° et rafraichir nos organes les plus vitaux alors même que les températures extérieures sont très élevées.

Au final, personne n‘a l’air de me tenir grief de mes absences - au contraire, cette liberté a été contagieuse - , j’ai rattrapé facilement mon travail en retard et je suis sortie régénérée et guillerette de cet épisode caniculaire…

Je vous envoie un peu de la fraîcheur de la montagne, des névés et du vent du soir au bord du torrent .

Bien à vous

> Eveline Mathelet, présidente de l’association Ayurveda en France





TROUVER UN PRATICIEN
EN AYURVEDA
DANS VOTRE REGION





» Liste alphabétique


"Toute structure qui ne suit pas sa raison d’être s’autodétruit."

Anonyme

Remonter