ayurveda france, association des professionnels de l'ayurveda en france
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER MENSUELLE !
Consultez nos newsletters
Accueil > Qu’est-ce que l’ayurveda > Chroniques > Cuisiner, une alchimie intérieure pour nourrir toutes nos dimensions

Cuisiner, une alchimie intérieure pour nourrir toutes nos dimensions


En ces temps où le retour du froid nous ramène dans nos maisons, et pour ce qui me concerne, devant mes fourneaux à préparer des compotes, des sirops, des chutneys, des confitures d’automne, mais aussi des potées végétariennes et des soupes épaisses de toutes sortes de légumes, légumineuses et céréales, j’avais envie de partager ce qui m’est venu ces derniers jours quant à la cuisine, à l’alimentation, à la nutrition…

Plus j’étudie l’Ayurveda, dans les ouvrages de référence, dans mes notes de cours mais plus encore dans le grand livre de la vie quotidienne ouvert devant moi à chaque instant, plus je trouve importante la nourriture. C’est un des piliers de la santé profonde. Et donc la cuisine m’apparait de plus en plus comme un véritable art du vivant, comme une alchimie de tous les jours. Une alchimie quotidienne à la portée de tous, pour peu que nous en ayons le désir et la conscience. Plus je cuisine, plus je sens combien c’est précieux et vital de pouvoir se nourrir profondément.
Quelques bases permettent, bien entendu, de faciliter préparations et cuissons justes. Mais pour bien cuisiner et bien se nourrir, il s’agit moins de techniques sophistiquées que de bon sens, il s ‘agit moins de précision dans les recettes que de sensibilité et d’intuition.
D’abord la qualité des produits : on ne peut pas faire de la bonne cuisine avec de mauvais produits ( bien que d’après une de mes amies, un mauvais cuisinier puisse néanmoins faire un très mauvais plat avec de bons produits !! ). Il est évident que des ingrédients abimés, ou pas assez mûrs, ou trop raffinés, transformés, vidés de leur vitalité ne pourront pas nous satisfaire ni nous régénérer. Alors que des aliments de très grande qualité demanderont peu de transformation et d’accompagnement pour être savoureux, délicieux et nous rassasier, nous combler.
Le certain est qu’on ne peut non plus faire de la bonne cuisine avec de mauvaises intentions. Il y faut de la conscience et de la tendresse. L’envie de donner et de faire plaisir. Il faut aussi une présence. Pas de bonne cuisine avec une attention médiocre !
Cette attention à ce qu’on fait, prépare, épluche, saute, gratin... est une des nécessités mais aussi un des cadeaux de la cuisine.
Tous les sens sont en éveil, et pas seulement le goût et l’odorat ! Ah... la couleur fuschia du jus de prune qui émerveille les pupilles, ah la rugosité et l’élasticité de la pâte de pommes sauvages sous les doigts, ah le petit grésillement du beurre en train de devenir ghee Ghee Beurre clarifié qui enchante mes oreilles… tous les sens de perception participent à la cuisine. Ils sont de bons repères et indicateurs : texture, son, forme et couleur en disent long sur une préparation, un degré de cuisson, etc… Je n’arrive jamais à donner des temps de cuisson précis ou des quantités exactes mais je donne plutôt des repères sensoriels « quand la préparatiion fait comme la lave d’un volcan, quand la pâte est lisse comme un ruban, quand le ghee Ghee Beurre clarifié change de son , quand les carottes changent de couleur, quand on voit le fond de la casserole, etc. C’est alors que la cuisine est vraiment vivante et qu’elle nourrira la Vie en nous.
Pendant que des transformations chimiques se produisent dans les aliments par la chaleur, par l’adjonction d’ingrédients etc une alchimie intérieure œuvre d’abord pour le cuisinier et se prépare pour le dégustateur/consommateur/convive. Car il y a une magie ou un mystère dans la cuisine vivante. Des ingrédients simples deviendront, cuisinés, combinés, totalement différents. Ils entreront ensuite en nous et deviendront même une partie intégrante de nous ! "Nous sommes ce que nous mangeons" rappelle justement le dicton populaire !
Donc les meilleurs produits possibles (locaux, bio, cultivés avec amour… ), de la conscience, de l’amour et un peu de savoir faire et voila que toutes nos dimensions - physique, physiologique, mentale, énergétique, émotionnelle - pourront être rassasiées. La vie, le vivant en nous sera soutenue et renouvellée.. !

A nos paniers et à nos casseroles pour la vie longue et belle à laquelle nous invite l’Ayurveda …

Bien à vous
Eveline Mathelet, présidente de l’association Ayurveda en France (et cuisinière amoureuse et convaincue...)

PS : en Ayurveda, nous utilisons beaucoup le Ghee, ou beurre clarifié qui est une vraie merveille en cuisine. Pour le préparer, vous trouverez une recette sur notre site mais aussi une vidéo "pas à pas" qui permet de se familiariser avec cette préparation, simple et délicieuse.





TROUVER UN PRATICIEN
EN AYURVEDA
DANS VOTRE REGION





» Liste alphabétique


La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Organisation Mondiale de la Santé

Remonter