LA chronique d'Eveline Mathelet  sur  ayurveda france
Le vivant et la voie de la moindre résistance

La vie, le vivant choisit toujours le plus évident, le plus facile, ce qui demande le moins d’efforts.
Si nous voulons développer nos forces de Vie - c’est le propos de l’Ayurveda - c’est peut être utile de nous souvenir de cela. La vie veut le meilleur et le plus fluide !!

J’ai eu un rappel fort de cette règle en allant marcher dans la neige fraiche en janvier. En montagne, chez moi, nous avons été submergés par les épisodes neigeux comme on dit à la météo ! Chaque jour de nouvelles couches épaisses de neige s’accumulaient. J’avais parfois l’impression que nous allions être engloutis à jamais sous les flocons !! S’il y a une chose que j’aime dans ces moments-là, c’est bien d’aller marcher pour m’immerger au cœur de ces décors féeriques, poétiques et fugaces. Et j’aime marcher en chaussures, le plus souvent sans raquettes. Il faut "faire la trace", c’est assez fatigant car à chaque pas on s’enfonce, parfois jusqu’à l’aine, mais c’est vraiment le bonheur. Mais le bonheur c’est aussi de croiser les multiples traces des chevreuils, des biches et des cerfs, dans les prés, au cœur de la forêt, le long des chemins. Je me suis aperçue que les animaux empruntent toujours les traces des hommes ou des autres animaux quand elles leur facilitent la vie. C ‘est ainsi que je suivis souvent les marques de sabots ( cerfs ou biches ) dans les sillons laissés par les skieurs et autres raquetteurs. Les bêtes - bien mal nommées - cherchent les pistes les plus faciles, ou les moins laborieuses. Ils privilégient les sentes sous les grands sapins, là ou la couche de neige est moins profonde, sur les épaules entre deux versants, et les traces des hommes si elles servent leurs desseins.
Et à mon tour, un jour de très forte neige où le manteau atteignait plus de 90 cm, j’ai emprunté la gorge creusée par le corps puissant d’un cerf ou d’une biche qui était passé par là avant moi. C’était beaucoup plus facile du coup d’avancer pas à pas en profitant de la "tranchée" que le cervidé avait foré lors de son passage avant moi.
Comment pouvons-nous simplifier nos vies comme des animaux ? Comme des êtres vivants qui sentent instinctivement ce qui est le mieux pour eux : plus de vivant pour moins d’efforts. Si notre alimentation est nourrissante mais surtout très digeste, elle nous donne beaucoup et réclame peu ! C’est l’idéal ! Fruits et légumes sont de ce point de vue d’excellents "placements" ! Ils rapportent beaucoup pour peu d’investissement. Comme les céréales de base - riz, millet, maïs, quinoa… Contrairement à la viande par exemple qui certes apporte des éléments intéressants mais demande de gros efforts pour être digérée. Un de mes enseignants d’ayurveda disait en plaisantant que, d’un point de vue digestif, nous devons être de bons "businessmen" des "businessmen" futés : investir un peu pour récolter beaucoup ! Les moins bons placements sont toute la nourriture industrielle qui exige beaucoup de travail pour être assimilée, crée beaucoup de toxines et apporte très peu de nutriments intéressants ! Aux antipodes de la fluidité et de la joie du vivant.
Si notre vie quotidienne nous permet de beaucoup bouger, marcher, la vie circule en nous, sans avoir besoin d’un effort particulier pour aller à la salle de sport ou au parc.
Tout ce qui est vivant cherche toujours le meilleur, le plus élégant, le plus fluide... A nous de nous laisser guider, sans nous contraindre ou trop forcer . Car ce qui est contraint, forcé, crée des obstacles et des difficultés : trop de discipline, de rigidité, de dureté envers nous même ne valent pas mieux que trop de complaisance. Alors écoutons pour chacun de nous la voie de la moindre résistance.
Qu’est-ce qui peut être le plus facile à mettre en place, qu’est-ce qui se fait sans effort, qu’est-ce qui nous fait du bien rapidement, sans trop de complications… Quel est le "plus petit pas" ? Un café de moins, 20 mn de marche en plus, se coucher un peu plus tôt, faire une mini digital detox quotidienne, tous ces pas minuscules, répétés jour après jour créeront au bout de quelques mois ou d’un an une grande différence sur notre énergie et notre santé.

Laissons nous guider par l’évidence, la facilité et la joie ..

Mettons nos petit pas dans les pas de la Vie !

> Eveline Mathelet, présidente de l’association Ayurveda en France