LA chronique d'Eveline Mathelet  sur  ayurveda france
De la responsabilité et de la santé

Bon et bien nous voila reconfinés… C’est dingue cette histoire !
L’Ayurveda enseigne la responsabilité et l’autonomie. Ce sont ces deux points - très liés - qui me paraissent intéressants à souligner aujourd’hui.

La responsabilité, comment je réponds à l’appel de la Vie ! Comment je réponds à ce qui se passe pour moi, en moi, autour de moi… quelles que soient les règles, les diktats ou les façons de faire des autres, majoritaires ou non. Chacun de nous est invité à écouter, intimement, dans son for intérieur, ce qui lui parait juste et correct pour lui. Tel est l’enseignement de l’Ayurveda. Lorsqu’on rencontre un praticien d’Ayurveda, nous ne sommes pas invités à abdiquer notre souveraineté pour nous plier à son diagnostic ayurvédique, ses éventuelles suggestions et à les suivre sans réfléchir… Bien au contraire, nous sommes invités à écouter profondément, à réfléchir avec lui sur comment les mécanismes naturels du vivant cherchent à nous protéger au coeur même de la maladie, à mieux nous comprendre pour pouvoir adapter notre alimentation et notre mode de vie, à laisser de plus en plus de place à la Vie qui sait nous régénérer et nous soutenir. Notre ressenti, nos attitudes, notre capacité à écouter, notre intuition sont mobilisées, au service du vivant. Nous sommes conviés à une collaboration avec le praticien et surtout avec cette Force de Vie en nous qui est tout ! Nous ne sommes ni des cas, des numéros ou des statistiques mais chacun de nous, singulièrement, est convié à écouter pour lui, pour elle, ce qui est le plus juste. Pas de traitements généraux mais des pistes adaptables et sur mesure. Pas de médicaments génériques mais des formules individuelles de plantes… L’Ayurveda c’est de la Haute couture : tout est taillé sur mesure avec les meilleurs composants possibles. Rien n’est laissé au hasard : les pensées, la nourriture, les émotions, le mouvement, les boissons, les activités, les relations, le climat, la saison etc Tout est pris en compte et concourt à nous rendre plus en santé et plus autonome.
C’est à chacun de nous qu’appartient sa santé et son droit fondamental de naissance : être le plus possible en santé sur tous les plans…
L’Autonomie est également un des points clés de l’Ayurveda, devenir de plus en plus son propre médecin, son propre spécialiste pour faire de moins en moins d’erreurs contre soi même, pour détecter plus vite ce qui nous convient, pour refuser plus fermement ce qui nous aggrave.
Et justement cette autonomie nous parle d’immunité ! Un sujet intéressant en ces temps troublés.
Cheminer avec plus d’autonomie, c’est mieux se connaître, mieux s’aimer et avoir envie de se faire du bien. Donc par exemple mieux se nourrir, mieux digérer, et partant, être mieux immunisé contre les agents pathogènes, quels qu’ils soient. Ou marcher davantage et mieux réguler ainsi ses rythmes physiologiques. Ou boire de l’eau chaude et mieux se porter. Des remèdes simples, économiques et à la portée de tous…
L’Ayurveda a beaucoup d’enseignements à délivrer en ces temps de pandémie, et les premiers d’entre eux sont ceux de la responsabilité individuelle et de l’autonomie. Cessons d’abandonner notre santé à ceux qui nous asservissent au lieu de nous faire grandir. Cessons d’abandonner notre santé à ceux qui ne veulent ni notre bien ni notre bonheur mais seulement notre argent !
Reprenons notre autonomie et soyons souverains, singuliers et libres … et en bonne santé.

Bien à vous,
> Eveline Mathelet, présidente de l’association Ayurveda en France
PS : Précisons bien que cette chronique n’engage que moi !!