LA chronique d'Eveline Mathelet  sur  ayurveda france
Entrons dans la danse !

Dans la chronique de juillet, je vous parlais de mon amour retrouvé de la musique depuis le confinement. De la musique de toute nature, style, époque … écoutée à plein tube sur ma petite enceinte magique. Et aujourd’hui j’avais envie de vous partager combien, avec la musique, est venue naturellement la danse, qui m’a redonné vie, vigueur, vivance !

Bien loin des parquets cirés des académies classiques , à mille pas des danses codifiées « de salon » , j’ai retrouvé, avec le plaisir de la musique, le plaisir de danser, comme ça pour rien. Faire trois petits pas de valse entre le salon et la cuisine, jouer avec mon corps sur la terrasse : étirer, replier, tourner, bouger un membre puis l’autre, se dresser sur la pointe des pieds, sauter, … en cadence - enfin à peu près - avec la musique. Rester immobile puis laisser le bassin entrer dans le mouvement, à son rythme, et entrainer peu à peu le reste du corps dans un mouvement inédit, inconnu, surgi de la communion entre l’instant et la bande son.Chercher à traduire la pulsation sonore en un battement de jambe ou de pied, mouvoir une partie du corps dans le tempo proposé par le morceau écouté, ébaucher un semblant de chorégraphie, plein de petits plaisirs répétitifs et délicieux, immédiats et si faciles. Et ces instants de danse sont revenus saupoudrer de joie mes journées…
Du coup, j’ai remplacé mon yoga par cette « danse » libre, et pour le moment en tout cas, je sens cela plus vivant pour moi… Des gestes moins codés, une aisance retrouvée, une liberté d’exploration… et cette connivence avec la musique et le rythme … Tout cela amplifie le vivant en moi. Et c’est encore meilleur quand j’ai l’occasion de danser dehors - d’ou l’intérêt de la petite enceinte magique, autonome et transportable !!
Mon corps s’accommode fort bien de ces voyages dans le mouvement et la sensation…et semble tout réjoui de découvrir de nouveaux équilibres, de nouveaux territoires intérieurs.
Au moment ou la rentrée et l’automne peuvent refermer sur nous leur emprise, laissons nous retrouver pleinement la liberté, la joie et l’infini des mouvements et de la danse, quelle qu’elle soit. Laissons la danse ouvrir nos cœurs, nos corps et nos esprits au mouvement incessant de la Vie…
Cette vie qui ne nous propose que le meilleur, à chaque instant,…Soyons doux avec la vie en nous pour que la Vie en nous soit douce avec nous !
Je nous souhaite à tous de beaux et savoureux moments de vie et de danse

Bien a vous,

> Eveline Mathelet, présidente de l’association Ayurveda en France