ayurveda france, association des professionnels de l'ayurveda en france
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER MENSUELLE !
Consultez nos newsletters
Accueil > Qu’est-ce que l’ayurveda > Chroniques > L’arme fatale de la guérison : le repos

L’arme fatale de la guérison : le repos


Le repos est un des meilleurs guérisseurs qui soit.
Nous le savions, nous l’avons oublié !
Cette sagesse ancestrale se perd dans les volutes de l’activité intense qui est la notre aujourd’hui.
Et pourtant, quoi de plus réparateur que le repos et la quiétude.
Repos du corps physique, tranquillité du mental, apaisement des sens, … seules les mises au calme permettent une vraie régénération, une restauration de nos énergies physiques et mentales.
Du reste j’essaie d’écrire cette chronique sur le repos en baillant et en méprisant mon corps qui veut dormir, c’est nul !! Bon, ben je reprendrai demain matin après une bonne nuit de sommeil !

L’activité, voire l’agitation disperse les forces de vie et de guérison et les empêche de se concentrer là où blessures, douleurs, coupures, migraines, opérations, débuts de maladies, .. les appellent.
A l’opposé, l’inaction permet à nos forces innées de guérison d’œuvrer avec une précision et une efficacité maximales.
- Quand on sort d’une opération, d’une maladie, d’un bouleversement psychologique ou physiologique, la première nécessité est de se reposer.
- Les cicatrisations physiques et mentales ont d’abord besoin de repos et nombre de complications sont générées par une reprise d’activité trop rapide.
- Le congé maternité dont on néglige la principale fonction : permettre à la jeune maman de récupérer physiquement et psychologiquement, a remplacé la tradition des relevailles - temps de repos total post accouchement de 40 jours.
En ayurveda, la jeune maman ne fait rien du tout sauf allaiter son nourrisson – ni ménage, ni courses, ni s’occuper des autres enfants, ni déplacements… - , elle est massée tous les jours, elle est nourrie de mets reconstituants, on prend soin d’elle complètement.
- Pendant les menstruations le repos est essentiel. Il vient souvent à bout des syndromes prémenstruels sans autre forme de traitement. Se coucher tôt, se donner le droit à la trilogie « bouillote, tisane, canapé » est salvateur pour bien des femmes.
- Quand on se sent « couver quelque chose », débrancher, se mettre au lit, ou au moins trouver un peu de quiétude est indispensable
- etc..

Seul le repos et l’écoute intérieure profonde du rythme juste pour nous permettent la convalescence essentielle à la guérison du corps, du cœur et du mental puis le rétablissement : chaise longue dans le jardin, sur le balcon, fauteuil au coin du poêle avec beaucoup de coussins, siestes, écouter sa fatigue, manger moins / dormir plus, .. une vraie reprogrammation à enclencher pour laisser la vie nous rétablir, nous restaurer, nous ressourcer, nous guérir.

Bien à vous,
Eveline Mathelet





TROUVER UN PRATICIEN
EN AYURVEDA
DANS VOTRE REGION





» Liste alphabétique


La guérison de l’esprit s’opère peu à peu au contact de la nature, de l’orange sur la branche, du brin d’herbe qui se fraie un passage dans le ciment, et des collines couvertes, cachées par les nuages.

Krishnamurti

Remonter