La recette ayurveda de Vanessa
» En lire plus dans Recettes / Conseils
Velouté Vatapittakapha

Mais quézaco me direz-vous ? L’un des obstacles avec l’Ayurvéda en occident est qu’il y a, selon moi, une trop grande importance accordée à qui est bon ou mauvais pour Vata Vata Humeur biologique de l’air , profitable ou défavorable pour Pitta Pitta Humeur biologique du feu , bon ou pas bon pour Kapha Kapha Humeur biologique de l’eau … En réalité, lorsqu’un aliment est sain, c’est-à-dire naturel, local et de saison il est bon pour tout le monde, c’est simplement une question de quantité, de fréquence, de goût personnel… (car si vous êtes Vata Vata Humeur biologique de l’air les patates douces sont excellentes, mais si vous ne les aimez pas, elles ne le seront pas), et de ce que vous pouvez ajouter à vos préparations pour créer un antidote si nécessaire.

C’est quoi un antidote en cuisine Ayurvédique ? une épice chauffante pour contrarier un aliment à l’énergie (VIRYA Virya Énergie d’un aliment ou médicament ) froide, un aliment rafraichissant pour modérer les aliments trop chauffants, quelque chose d’onctueux sur quelques chose de sec (pensez beurre sur les craquottes), quelque chose d’astringent avec quelque chose d’onctueux, et tout cela appliqué avec des règles très simples de bon sens.
Il n’y a qu’à observer ce que mangeaient les anciens, avant que l’industrie agro-alimentaire ne se mêle de nos vies au détriment de notre santé. Je proclame souvent, à qui veut l’entendre, que l’un des plats les plus Ayurvédiques c’est la CHOUCROUTE !! Je vous entends dire « QUOI » ??? Alors je vais vous expliquer… Autrefois, dans les plaines agricoles et industrielles de la belle Alsace on souffrait beaucoup du froid l’hiver, à la fin de l’été on tuait les bêtes pour avoir de la viande pour bien se nourrir pendant les mois froids, car il ne poussait pas beaucoup de légumes par ce temps là… Mais il fallait conserver la viande, on préparait donc des salaisons, bien grasses et bien salées pour les sécher et les préserver au mieux. Ces salaisons bien lourdes à digérer étaient accompagnées de chou fermenté, le chou étant un légume qui pousse bien dans le nord, de vin blanc ou de bière et de quelques grains de genièvre pour faire passer le tout. Lorsque vous aviez terminé votre repas, hop vous partiez travailler dans les champs à -10° et heureusement que votre choucroute vous tenait au ventre et générait la chaleur nécessaire pour vous réchauffer… Non, décidément une salade de haricots verts n’aurait pas fait l’affaire !
Prenez la même choucroute… j’avais un ami niçois qui était très fier d’organiser chaque été le 15 août une choucroute géante à Nissa la Bella… et bien heureusement que nous avions 20 ans !
Tout aliment naturel peut donc être Ayurvédique et en tant qu’éducatrice de santé j’ai grand plaisir à annoncer à mes patients qu’ils peuvent tout à fait manger ceci ou cela, parfois autant qu’ils veulent, parfois avec un peu plus de modération, parfois à telle ou telle saison, lorsqu’ils étaient convaincus qu’avec l’Ayurvéda ils ne pourraient plus manger tout ce qu’ils aiment - mauvaise publicité pour l’Ayurvéda ça, et tout à fait injustifiée !
Donc revenons à notre velouté magique VPK, ce n’est qu’une variation très réussie sur un thème, car tous les légumes pourraient être substitués.

Pour 4 personnes il vous faudra :
1 belle tête de brocoli coupée en morceaux pas trop gros (ou deux en fonction de la taille)
1 belle pomme de terre coupées en petits morceaux
2 belles carottes, coupées en rondelles … (eh oui tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil aujourd’hui !)
Un peu de ghee Ghee Beurre clarifié ou d’huile d’olive
Sel, poivre.

Méthode :
Dans une cocotte faire fondre le ghee Ghee Beurre clarifié , ajouter les légumes et assez d’eau pour couvrir. Attention à l’eau, il vaut mieux en rajouter à la fin une fois la soupe mixée que de risquer de trop en mettre car une bonne soupe ne doit pas être trop liquide. Lorsque que tous les légumes sont cuits, mixer et savourer le doux mélange VPK avec quelques croutons et pourquoi pas une goutte de crème ou d’huile d’olive ?

Quelques explications : les crucifères comme les brocolis sont généralement difficiles à digérer pour les VATA Vata Humeur biologique de l’air car ils provoquent le VENT, certaines personnes de constitution Vata Vata Humeur biologique de l’air se trouvent obligées de les exclure totalement de leur alimentation, ce qui est bien dommage, mais peut-être pas inéluctable avec un bon usage d’« antidotes » en l’occurrence les pommes de terre et les carottes, douces et onctueuses, un peu « lourdes » car investies par l’élément TERRE. A tenter !
Cette jolie soupe est donc tout naturellement équilibrée, si seulement nous pouvions tous lui ressembler !

> Vanessa Gheorghiu, Educatrice de santé selon l’ayurveda, membre d’AEF