La chronique d’Éveline Mathelet
La digestion, Agni , LA clé de la santé selon l’Ayurveda

La digestion est un concept clé en Ayurveda.Tellement important que j’avais envie d’en reparler dans ces chroniques.
Episode 1 : l’importance de la digestion
Nous sommes ce que nous mangeons, mais plus encore ce que nous digérons. Ce que nous digérons nous nourrit et nous régénère.
Ce que nous ne digérons pas fermente, nous alourdit et nous intoxique in fine.
La définition des toxines est très simple en Ayurveda. Les toxines, qui se nomment "Ama Ama Toxines, masse des aliments non digérés « en sankrit , est la nourriture non digérée.
Et cet AMA Ama Toxines, masse des aliments non digérés , ces toxines sont le terreau de toutes les maladies nous répètent les textes classiques d’Ayurveda.

D’où l’importance de manger ce que nous digérerons le plus aisément. Donc pour ne pas créer de Ama Ama Toxines, masse des aliments non digérés , il convient de manger selon sa capacité digestive. Et cette dernière varie selon les individus mais aussi pour une même personne selon le moment, l’âge, le mode de vie, les habitudes alimentaires…
L’alimentation saine, selon l’Ayurvéda, n’est pas seulement une question de qualité de la nourriture , mais aussi et bien plus, de notre capacité individuelle à la digérer entièrement. Même un bol de carottes râpées bio, fraiches, voire du jardin, peut se transformer en toxines si nous ne le digérons pas correctement. Mais oui !! Et même un hamburger gras et lourd ne créera pas de toxines s’il est bien digéré car notre corps à la capacité de discerner ce qui est bon ou mauvais pour lui et de rejeter par l’élimination ce qui n’est pas utile ou dangereux. Les toxines ne viennent pas de l’extérieur mais sont le fruit d’un processus de digestion. Mauvaise digestion = plein de toxines (même avec une « bonne nourriture), bonne digestion = pas de toxines (même avec une « mauvaise nourriture).
L’Ayurveda nomme la digestion "AGNI Agni Feu ou principe cosmique " - un terme sanskrit qui signifie également "feu". Agni Agni Feu ou principe cosmique est cette capacité inhérente à chacun de transformer quelque chose d’extérieur et de le faire nôtre par le jeu subtil et si bien agencé de notre système digestif.
De la bouche à l’anus, de l’ingestion à l’excrétion, tout un processus complexe et hyper bien rodé nous permet de digérer notre repas - un sandwich, une soupe, une assiette de riz légumes ou un civet de sanglier. Digérer, c’est à dire de le liquéfier (salive) , le malaxer (estomac) puis le transformer (intestins) afin d’en absorber les composants utiles et d’en éliminer les éléments inutiles via les selles et les urines. Une série de substances délivrées selon besoin à différents stades permet de digérer les graisses et les sucres , de casser les molécules des aliments, etc..
Notre Agni nous permet de rester en santé.
- par sa capacité de nous régénérer profondément et de refaire nos réserves
- par sa capacité à combattre et brûler les agents pathogènes - virus, microbes, bactéries
Une digestion en santé c’est d’abord aucun symptôme post repas - ni ballonnements, ni lourdeurs, ni gaz, ni quoi que ce soit . On mange et on en entend plus parler. Ça se passe sans aucun signe. Le conseil le plus utile de l’Ayurveda : s’occuper immédiatement et définitivement de tout symptôme digestif. Le moyen le plus rapide : alléger la nourriture et manger moins et avec plus de distance entre les repas . Ne jamais manger sur un repas non totalement digéré est la première des règles d’or. Nous parlerons des autres règles dans de prochaines chroniques.
D’ici la, observons notre digestion et ajustons autant que possible notre alimentation.

Bon mois de juin à tous

> Eveline Mathelet, présidente de l’association Ayurveda en France


>>> Retrouvez l’épisode 2
>>> Retrouver l’épisode 3